Immobilier for ever

Les ménages ont ils vraiment le choix en matière d’investissement ?

Préparer des revenus futurs pour sa retraite, se constituer un patrimoine, transmettre à ses enfants, protéger son conjoint.

Egalement se prémunir contre les incertitudes d’un monde qui va…personne ne sait franchement où?

Certes on pourra toujours parler or (un marché hautement spéculatif) ; actions des grandes entreprises (marché très certainement interessant à la condition d’accepter de perdre ponctuellement sa « richesse » à l’occasion d’une des multiples crises qui affectent la planète finance de manière régulière.)

La réalité est que les ménages Français sont averses au risque ; il suffit de voir le pourcentage de la population qui investit sur les marchés financiers (moins de 3%). Les sommes investies dans l’assurance vie en fonds euros garantis (1800 Milliards d’euros) ; ou encore les produits sécuritaires liquides (Livrets A, LDD etc…) pour se dire que dans les faits, les ménages recherchent la sécurité.

Les taux d’intérêts particulièrement bas sont une occasion historique majeure pour les ménages qui veulent se constituer un patrimoine immobilier à moindre frais.

Une étude récente de la banque BNP-PARISBAS démontre bien le. double intérêt de l’investissement foncier:

  • avoir des revenus locatifs, le taux de rendement est très supérieur aux rendements des placements évoqués plus haut.
  • voir son actif se valoriser au fil des années

Les rendements dans les grandes villes sont particulièrement interessants ; l’Ile de France reste et sera (jeux Olympiques, Grand Paris, croissance de la demande) un marché majeur et en pleine expansion dans les années qui viennent.

Le troisième avantage (et non des moindres de l’investissement foncier) est l’accumulation des dispositifs fiscaux incitatifs.

PINEL, MALRAUX, LMNP, travaux..autant de dispositifs qui signifient qu’en plus d’une valorisation et d’un rendement l’investisseur pourra bénéficier d’une réduction d’impôt.

Chaque contribuable dispose d’une enveloppe de 10.000 euros annuels qu’il peut utiliser afin de réduire son imposition.

Le discours des assureurs qui souhaitent diminuer le rendement des fonds euros aura vraisemblablement un impact (certes minoritaire dans un premier temps) sur les encours de ce support.

Ce sont autant de liquidités qui viendront, en partie, concourir au dynamisme du marché immobilier.

Certains investisseurs chercheront des supports plus rémunérateurs et au risque mesuré ; c’est là que l’investissement foncier locatif trouvera toute sa place.

(Visited 4 times, 1 visits today)

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *